humidi

Humidifier les chambres de nos enfants… ou pas !

En cette période de froid, nous sommes tous,  enfants comme adultes, confrontés aux rhinites, rhinopharyngites et autres infections forts sympathiques dont nous nous passerions bien.

Nez qui coule, gêne respiratoire, tête lourde, des symptômes qui reviennent souvent avec l’arrivée des premiers froids et qui ne quittent nos enfants qu’au retour du printemps.

Parallèlement aux diverses infections de l’hiver, nous sommes de plus en plus nombreux à déclarer des allergies qui peuvent aussi se traduire par des symptômes de gène respiratoire.

Beaucoup d’entre vous se posent donc la question de l’utilité d’un humidificateur.

Avant de se lancer dans cet achat, il faut déjà savoir si on en a réellement besoin et connaitre quelques détails techniques pour faire le bon choix.

Vérifier le taux d’humidité de la chambre

humidificateur1Avant d’acheter un humidificateur il faut être sur que l’air de la chambre est trop sec en achetant un hygromètre, petit appareil qui vous donnera le taux d’humidité de la chambre. Vous en trouverez facilement dans les magasins de puériculture ou les grandes surfaces.

Il faut savoir que le taux d’humidité doit être maintenu entre 30 % (en hiver) et 50 % (en été).

A l’inverse, il ne faut pas non plus rendre l’air trop humide sous peine de favoriser moisissures, acariens ou diverses bactéries, ennemis des allergiques.

Si l’air est vraiment  trop sec, on peut commencer à régler cette question en limitant la ventilation si elle est trop puissante, en évitant les chauffages électriques si possible ou tout simplement en faisant sécher son linge dans la pièce !

Par ailleurs, l’air vous semble sec mais c’est peut être tout simplement dû aux divers polluants intérieurs. Il faut donc penser à aérer 2 fois par jour, pendant 5 à 10 minutes.

Vapeur chaude ou froide ?

humidificateur2

Si vous estimez qu’un humidificateur est vraiment indispensable, il peut effectivement aider les allergiques à garder les parois nasales humides et faciliter la respiration.

Sachez qu’il en existe plusieurs sortes :

-          Les humidificateurs à vapeur froide par évaporation : plutôt rassurant avec des enfants (pas de risque de brulures), ces appareils posent pourtant le problème de prolifération des bactéries dues aux impuretés de l’eau. Pas l’idéal pour les enfants allergiques. Il faudrait pouvoir changer l’eau presque quotidiennement et bien nettoyer l’appareil, ce qui n’est pas vraiment pratique. Si vous faite ce choix,  penchez vous sur les appareils avec un filtre lavable.

-          Les humidificateurs à vapeur chaude par évaporation : ces humidificateurs sont pourvus d’un élément de chauffage qui fait bouillir l’eau et la relâche dans l’air sous forme de vapeur chaude. Plus silencieux que les humidificateurs à vapeur froide, le risque de brulure en cas de chute de l’appareil n’est pas à négliger.

-          Les humidificateurs à vapeur froide ou chaude par ultrason : très silencieux, ce système aide à éliminer les bactéries présentes dans l’eau et augmente la chaleur de la pièce où se trouve l’humidificateur. Ces humidificateurs sont très adaptés aux petites pièces, moins aux grandes surfaces.

-           Les humidificateurs à UV : ils utilisent des utilisent de petites lampes à ultraviolets pour désintégrer les microbes présents dans l’eau des appareils.
Ces modèles sont particulièrement adaptés aux enfants et aux personnes fragiles. Ces humidificateurs d’air existent en version chaude ou froide. Le seul inconvénient est le changement des lampes fréquent en cas d’utilisation régulière.
N’oubliez pas que quel que soit votre choix, il est utile de vérifier le réel besoin avant d’investir dans un appareil qui peut se révéler assez cher (entre 40 et 100 euros selon le modèle) et que l’on finit souvent par oublier dans un coin de la chambre.  A moins de se tourner vers l’occasion : n’hésitez pas à parcourir les offres du Square des petits.

A très bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>